L’industrie forestière

Histoire > Articles divers > Autre articles > L’industrie forestière

L’industrie forestière
Dès que l’on décide de l’emplacement d’une nouvelle colonie, la première chose à faire est d’y construire un moulin à scie et à farine. Le premier moulin est celui des frères Coutu, construit en 1872 à la décharge du lac Archambault.
Quarante ans plus tard, Saint-Donat étant l’une des rares paroisses encore épargnées par les feux de forêt, les activités forestières s’y déplacent et on y compte alors, outre le moulin Coutu, quatre moulins en activité : le moulin d’Adolphe Riopel, construit en 1901 sur la rivière Bouillon ; celui de Wilfrid Aubin, édifié vers 1903 à la décharge du lac Provost ; celui d’Alphonse Raymond, bâti en 1909 (aujourd’hui Parc des Pionniers) ; et un second moulin appartenant à Wilfrid Aubin, construit à la Corniche (aujourd’hui secteur Auberge Gaudet, maintenant Auberge St-Donat) vers 1911-1912.
Bien que la villégiature progresse de facon constante, ce sont l’industrie forestière et l’agriculture de subsistance qui demeurent le moteur de notre économie jusque vers la fin des années 1940.
Source : 125 ans d’histoire publié en 1999 par la Société Historique de Saint-Donat