Michel Deschamps, énergie, entrain, efficacité.

Histoire > Articles divers > Articles de Nicole Lajeunesse > Michel Deschamps, énergie, entrain, efficacité.

Michel Deschamps, énergie, entrain, efficacité.

Dans le journal Altitude 1350 du mois d’avril, il y avait en première page une belle grande photo du nouveau conseil d’administration de la Chambre de commerce du grand Saint-Donat. J’ai cherché un article au sujet de son rôle exact car je ne le connaissais pas, bien que des amis et connaissances en fassent partie. J’étais intriguée par le premier terme : chambre. Musique de chambre, chambre de veille pour la navigation, chambre parlementaire, chambre des Lords… tout revient à un lien, un organisme, une petite formation qui représente et défend les intérêts d’une collectivité. De fil en aiguille, j’ai décidé de rencontrer le président et de me procurer le code d’éthique et de fonctionnement de notre chambre de commerce. C’est très intéressant à lire et fort convaincant. On y parle d’intégrité, d’indépendance et de désintéressement, de confidentialité et de plusieurs autres principes envers les parties concernées de la région. Allez, ne vous découragez pas, mon article vous intéressera.

L’élection du conseil d’administration de la nouvelle chambre de commerce s’est faite en avril 2016 et d’emblée Michel Deschamps a été désigné pour être président sans doute parce qu’il est doué d’une sorte d’agressivité commerciale mesurée (si je peux me permettre cette expression) et que c’est un homme exceptionnel, doué d’une énergie peu commune qui a la sympathie des gens presqu’instantanément. Monsieur Deschamps a choisi un mandat de deux ans ce qui veut dire, outre les réunions officielles du mois, plusieurs autres engagements avec comme leitmotiv d’offrir à tous la possibilité de changer les choses. Durant la longue entrevue et au cours de plusieurs entretiens que je qualifierais de volatils étant donné sa profession il a toujours été clair : « Je ne me suis pas préparé à faire de la politique, encore moins de la politicaillerie, je me suis engagé dans et pour ma communauté. Faire des consensus, parler de ce qui va bien tout en prenant sa place ».

Michel a tout un parcours. Il est né à Cantley près de Gatineau. C’est un enfant unique qui n’a cessé de me parler de sa mère Hélène Régimbald (de l’Outaouais) et de son père Jacques à qui il doit tout ce qui fait à la fois sa force et sa sensibilité. Anecdote touchante : ses parents sont venus faire leur voyage de noces, en 65, à Saint-Donat sans savoir que la vie les y ramènerait. De son père, il a hérité le sens du marketing, la facilité à entrer en communication avec les gens, le besoin de les aider. De sa mère, il a reçu le dévouement, la libéralité, la générosité et l’incitation à une formation solide et continue. Tout de suite, Michel savait qu’il serait propriétaire de son entreprise comme son père et que sa profession serait reliée à la santé. Il a donc pris des crédits en médecine dentaire, en optométrie, en physiothérapie sans compter les cours spécifiques d’anatomie. Il a aussi un baccalauréat en activités physiques et une mineure en psychologie. Son épouse Chantal Leclerc est d’ailleurs psychologue avec une bonne expérience en pharmacie. Comme il dit : « Je me suis branché exclusivement pour la pharmacie en 1993 ». Un pharmacien de Québec l’attendait avec impatience pour qu’il soit copropriétaire de son entreprise car, oui, Michel a fait sa scolarité à l’université Laval et avait été remarqué. En 1998, toujours avec le même associé, il ouvre une pharmacie à Chateauguay. De 2002 à 2006, il sera copropriétaire de deux pharmacies à Saint-Lin puis, même s’il est actionnaire majoritaire, il vendra ses parts et planifiera de s’installer plus au nord.

De 2006 à 2009 il fera des remplacements pour des amis pharmaciens en attendant d’avoir une opportunité. En 2009 il s’installe à Saint-Donat. Chantal et Michel ont deux grands jeunes hommes. Donovan qui aspire à être chef cuisinier pour ouvrir son propre resto et Emerik qui hésite entre cinéma et théâtre, intéressé tout autant par l’arrière-scène que par la scène.

Michel Deschamps est très heureux à Saint-Donat. Motoneige, golf, toutes nos saisons l’ont définitivement attaché ici et nulle part ailleurs désormais. Il apprécie que la directrice générale de la Chambre de commerce, madame Karinne Poirier, soit satisfaite des performances du conseil. Les membres sont en avance dans beaucoup de dossiers, le milieu est rassuré et a une impression de cohérence. En un an, les profits pour former les membres (formation pointue pour services clés, forums sur l’emploi, formation pour la machinerie lourde, entre autres) et servir notre communauté ont plus que quadruplé grâce à la personnalité, à la prudence et au travail très consciencieux du président et grâce à chacun des membres du conseil d’administration dont Michel vante les qualités. Ici on défend ferme des intérêts mais on insiste toujours sur les discussions respectueuses, laissant de côté les qualificatifs et les superlatifs aux autres. Si adversaires il y a, ils se retrouvent donc dans une position délicate. Michel dira : « Quand on détient un pouvoir, on décide, on n’élève pas la voix, on ne se fâche pas et on est disponible. Tout le temps. » Il ajoute : « Mon sarreau enlevé, je mets mon uniforme de président. Si un membre de notre chambre a un litige avec la ville, je deviens instantanément son allié pour le défendre. Peu importe les commerces ou les services. À date, tout est harmonieux et efficace. »

Merci de m’avoir suivie et au mois prochain.

Nicole Lajeunesse
819-424-1912